hogan hogan chaussures chaussure hogan basket hogan hogan boots hogan noir

Le visage de la nouvelle Assemblée Régionale PACA

23 mars, 2010 • Elections • Pas de commentaire

Assemblée régionale issue du scrutin du 21 mars 2010 en PACA

Nombre de sièges: 123 pour les 6 départements
Pourcentage de voix:
• Vauzelle : 44.11%
• Mariani : 33,02%
• Le Pen : 22,87%
Soit en nombre de sièges:
• Vauzelle PS-EE-FG : 72 élus (majorité absolue)
• Mariani UMP-NC : 30 élus
• Le Pen FN : 21 élus

Répartition en nombre de sièges par département:

04 - Alpes de Haute-Provence
Vauzelle : 3
Mariani : 1
Le Pen : 1

05 - Hautes Alpes
Vauzelle : 3
Mariani : 1
Le Pen : 0

06 - Alpes Maritimes
Vauzelle : 13
Mariani : 7
Le Pen : 5

13 - Bouches du Rhône
Vauzelle : 31
Mariani : 10
Le Pen : 9

83 - Var
Vauzelle : 14
Mariani : 8
Le Pen : 4

84 - Vaucluse
Vauzelle : 8
Mariani : 3
Le Pen : 2

Pierre Morbelli Pierre Morbelli

Vote des régionales à Venelles, 1ères constatations à chaud

22 mars, 2010 • Elections • Pas de commentaire


Lélectorat sest un peu plus mobilisé, ici, chez nous : + 7,30% par rapport à dimanche dernier, mais..force est de constater, outre leffondrement de lUMP, que le FN a progressé de 1,31%, gagnant 121 voix : .613 Venellois ont voté FN !..Comment lexpliquer ?

Pour Michel VAUZELLE, le report des voix sest fait en quasi-totalité, ce qui est très rare et mérite dêtre souligner : +20,20% de voix et une progression de 891 voix totalisant1838 électeurs de gauche et sympathisants

Quant à lUMP et ses associés, ils avaient fait quasiment le plein au 1er tour. Ils nenregistrent quun léger + 1,3% (presque autant que le FN) + 441 voix : la moitié de Vauzelle !!

Je crois, quà chaud, bien que lanalyse soit délicate, je retiendrai :

Un vote sanction vis-à-vis de la majorité et de N Sarkozy, un vote de défianceet une abstention significative.

Quant au FN, il faut prendre conscience quil y a de plus en plus de Familles dans la détresse, de plus en plus de gens désespérés, prêts à tout.et qui trouvent là un vote refuge, hélas !

Il faut que lEtat revoit sa copie, renvoie ou revoit ses réformes catastrophiques

La réforme des collectivités territoriales qui ruinent lesdites collectivités en supprimant dun trait de plume les lois de décentralisation si chèrement acquises avec Gaston Deferre

La réforme des retraites à léquilibre très fragile ne tient pas. Certes des ajustements simposent mais pas nimporte quoi !!

La taxe carbone doit être suspendue pour être revue et corrigée pour une plus grande justice dans ce domaine

La hausse brutale des énergies ou de nouveaux impôts déremboursement des médicaments etc. trop cest trop

La population se paupérise, le peuple souffre !

Les politiques sont de moins en moins crédibles et de moins en moins acceptés!

Cest un fait avéré, la pente est glissante attention cela devient très délicat et dangereux

Ce vote de dimanche est aussi un cri de désespoir !

Tous nos dirigeants doivent lentendre et prendre les mesures qui simposent!!!

Pierre Morbelli Socialiste de toujours et élu

Pierre Morbelli Pierre Morbelli

Elections régionales 2010 à Venelles : Participation et Résultats

Cliquez pour agrandir.

Cliquez pour agrandir.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Venelles en Vie

ITER et les mensonges de l’UMP

18 mars, 2010 • Elections • 1 Commentaire

Ce jeudi 18 mars à 16h30, Michel Vauzelle fera un point presse, à l’entrée du CEA à Cadarache, pour dénoncer les mensonges de l’UMP sur ITER et sur l’accord avec Europe Ecologie.

Le site de Michel Vauzelle

Suite à la diffusion ce matin par les élus UMP dun tract qui nest quun tissu de mensonges, Michel Vauzelle en personne, sera présent vers 16h30 sur le site du CEA , devant les grilles à la sortie pour rétablir la vérité ! Michel est un homme de parole, il sest engagé, il tiendra ses engagements.

Pierre Morbelli Pierre Morbelli

Régionales 2010, 1er Tour : résultats et participation à Venelles

Régionales 2010 resultats et participation

Régionales 2010 resultats et participation

Cliquez sur le tableau pour lagrandir.

Venelles en Vie

Mémoire, quand tu nous lâches…

13 mars, 2010 • Conseil Municipal • 2 Commentaires

Il semblerait que certains des habitants de la commune de Venelles soient confrontés à des troubles de mémoire, espérons-le passagers ; aidons les à la rafraichir…

1. A ceux qui disent que l’opposition a bien mis du temps à s’exprimer sur les crèches, je rappelle que nous avons déjà eu l’occasion d’exprimer nos craintes dans « Paroles citoyennes » de juillet 2009. Ils le retrouveront en utilisant le lien suivant :

http://venellespourvous.free.fr/PDF/parolesjuillet09.pdf

2. A ceux qui s’imaginent que M. Briançon est encore dans l’opposition, je tiens là aussi à leur rafraichir la mémoire :

- qui s’est abstenu lors du vote du budget primitif de la commune lors du Conseil municipal du 18 décembre 2008 ?

- qui s’est abstenu lors de l’approbation du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Venelles lors du Conseil municipal du 12 mai 2009 ?

- qui s’est désolidarisé de l’opposition lors de « l’affaire de Valfabbrica » ?

- qui s’est abstenu lors du vote sur la vente des 9 logements de la Roberte par la commune lors du Conseil municipal du 29 septembre 2009 ?

- qui s’est abstenu lors du vote du budget primitif de la commune lors du Conseil municipal du 15 décembre 2009 ?

- qui enfin avait oublié que nous l’avions informé de notre absence lors du dernier Conseil municipal ?

M. Briançon s’oppose quand ça l’arrange, au gré du vent et des lieux. Comment pourrions-nous considérer dans ces conditions quil fasse encore partie de l’opposition venelloise ?

3. Je viens aussi de recevoir un mail de la Régie des eaux m’informant « que la date du prochain Conseil dadministration était reportée au 15 avril 2010 à 18 h 30 en raison du déplacement de la date du Conseil Municipal ». J’en tire trois conclusions :

- la municipalité n’a pas oublié de prévenir la régie des eaux de la prochaine date du Conseil municipal ; par contre elle n’a même pas pensé à en informer l’opposition ;

- le prochain Conseil municipal devrait avoir lieu le 12 avril ou la semaine précédente. Cest-à-dire, encore une fois pendant les vacances scolaires, ce que la municipalité semble encore avoir oublié. Je propose au passage la date du 15 août pour le prochain Conseil municipal…

- notons enfin que le Directeur de la régie est quant à lui en capacité de nous informer plus d’un mois avant de la date du prochain Conseil d’administration ; je me demande si c’est une question de mémoire, de nouvelle gouvernance, ou, plus simplement, de savoir-vivre?

Ah ! J’oubliais moi aussi que certains vont peut-être me répondre que les délais légaux sont de 5 jours, etc. etc., je leur dis dès à présent qu’une information honnête de l’opposition est avant toute chose un devoir de démocratie.

Souvenons-nous d’ailleurs du sens du mot démocratie. Peut-on réellement considérer comme démocratique de convoquer un Conseil municipal en pleines vacances scolaires ? Après avoir annoncé une première date en commission urbanisme ? En pleine conscience de l’absence de l’opposition qui en avait informé le maire par écrit une semaine auparavant ? Et d’une demande solennelle, à cette occasion, du report du Conseil municipal ? Que les Venellois se souviennent…

Enfin, pour finir, à ceux qui considèrent que ce type de manœuvres sont « de bonne guerre de la part de la majorité » je réponds que je m’inquiète de leur curieuse conception de la démocratie.

Jacques Legaignoux Jacques Legaignoux

Quen est-il du droit dexpression à Venelles et de lopposition dans le Venelles Mag ?

Tout est à faire pour donner un statut à l’élu d’opposition dans la municipalité actuelle de Venelles. Utilisé dans les Conseils et selon les besoins de communication de la majorité municipale, tantôt comme alibi tantôt comme bouc émissaire, l’élu de l’opposition ne figure jamais dans le Venelles Magazine : pas un mot, pas une photo des 6 élus de l’opposition qui ont pourtant réuni 45 % des voix des Venellois aux dernières élections ?

Seule exception à cette « invisibilité » un tout petit article tous les deux mois au nom du droit d’expression libre prévue par la loi.

L’opposition municipale a donc une place, dans le magazine municipal édité par la commune aux frais du contribuable.

Oui mais quelle place ? N’est ce pas plutôt, un tout petit strapontin ?

Relégué en fin de magazine (à la page 38 dans le dernier numéro), le billet de Venelles en vie est placé bien au-dessous du billet de l’équipe de la majorité.

Oui vous avez bien lu, la majorité municipale n’a pas assez communiqué dans les 37 premières pages dudit magazine avec articles photos (16 du maire dans le dernier numéro !) et interviews qu’elle ressent encore l’impérieuse nécessité de répondre systématiquement au billet de l’opposition en ressortant des « vieilles lunes » des anciennes campagnes électorales. Ancrée dans son idéologie, cette majorité ne semble pas se rendre compte que ses arguments sont usés, que le disque est rayé.

Pourquoi refuser le fait qu’une opposition municipale ait son rôle à jouer y compris lorsqu’elle est critique sur les choix politiques du présent ( les crèches, les hard discount, les Michelons par exemple) et lui donner réellement la parole ?

Pourquoi une telle différence de traitement entre élus ?

Certes les mots clefs, développement durable, nouvelle gouvernance, transparence et n’oublions surtout pas ouverture, sont toujours et inlassablement martelés dans les discours officiels mais il y a loin, du discours à la pratique et de la coupe aux lèvres…

Quelle naïveté direz-vous! C’est le genre « revue municipale » qui veut ça : un magazine tout à la gloire de l’équipe en place, qui n’évoque surtout pas les sujets qui pourraient fâcher, tels, au hasard, le budget municipal et la hausse des impôts, simplement listés en toute discrétion dans la page « Au conseil municipal », en oubliant d’ailleurs, de préciser que l’opposition a voté contre

Quelle va donc être la réponse tout en nuance, n’en doutons pas, à notre droit d’expression par la majorité en place ?

Vous le saurez non pas dans le prochain « Venelles Mag », mais bien dans celui-ci, sauf surprise !

Venelles en vie – article rédigé le 8 mars 2010

Venelles en Vie

Paroles Citoyennes mars 2010

Spécial accueil de la petite enfance.

Lire Paroles Citoyennes - mars 2010

(format PDF)

Venelles en Vie

Délégation de Service Public pour la crèche : notre position

Lors du Conseil Municipal du 23 juin 2009, Léquipe de Monsieur Saez votait le renouvellement du contrat dobjectifs avec lA.D.R.E.V (Association pour le Développement et le Rayonnement de lEnfance à Venelles) qui gère la crèche dans notre Commune mais pour 19 mois à compter du 1er janvier 2009 donc jusquau 31 juillet 2010.

Habituellement ces contrats dobjectifs sont de trois ans.

La majorité argumente cette décision par la volonté de faire une D.S.P (Délégation de Service Public) pour :

Le premier argument est faux : la Commune verse 230 000 euros de subvention mais lA.D.R.E.V reverse 210 000 euros par an (vérifiable et vérifié avec le budget de lA.D.R.E.V)

Le deuxième argument est faux : la situation de la commune avec lA.D.R.E.V est non seulement légale mais encore préconisée par un texte ministériel, par des textes juridiques et par des études émanant dinstitutions chargées de laccueil de la petite enfance.

Venelles en Vie dénonce donc la position de léquipe majoritaire vis à vis de cette Association gérée par des parents bénévoles, porteuse dun projet sanitaire et pédagogique, qui, depuis de nombreuses années fournit aux Venellois, un service de haute qualité (repas biologiques, attention et hygiène apportées aux enfants) pour un coût denviron 20 000 euros par an pour la Commune. Dautant que ce type de structure est assujetti à des contrôles beaucoup plus stricts quune D.S.P.

Nous pensons quune Délégation de Service Public na aucun intérêt dans ce contexte.

Sagit-il alors, de la part de léquipe de Monsieur Saez, dune position dogmatique qui ne tient pas compte de lintérêt public général ? Fait dautant plus grave quil sagit de jeunes enfants !

Evelyne Coursol pour Venelles en Vie le 7 février 2010

Venelles en Vie

article de loppositon pour le Venelles mag

7 février, 2010 • Conseil Municipal • 2 Commentaires

L’année 2010 pour Venelles, hélas grâce aux choix politiques de l’équipe de Monsieur Saez, c’est entre autres :

Nos impôts communaux subissent une nouvelle hausse de 5 %

Une hausse de + 9,5 % sur le m3 d’eau potable consommé (+ 6,5 % en 2009), +11,5 % sur le m3 pour son assainissement (+10,13% en 2009)

Une hausse de 30% des garderies périscolaires

En parallèle, le budget voté par la majorité ne génère aucune vision à long terme, aucun projet ambitieux susceptible d’engendrer de la richesse pour l’avenir de notre Commune, sinon le bruit qui court de l’installation d’une nouvelle grande surface de « hard discount ».

Les Venellois vont subir une pression supplémentaire sur leur porte-monnaie, alors que la crise se fait encore rudement sentir pour la majorité d’entre nous.

D’autant que le contexte à venir, induit par la réforme des collectivités locales, durcira encore cette situation par la perte d’une part importante de leurs recettes.

C’est aussi la vente des logements sociaux de la Roberte. Nous pensons qu’il est dommageable de vendre le patrimoine communal (60 000 euros par logement !!!) pour remplir les caisses et par la même occasion de perdre la maîtrise de l’attribution du peu de logement social que nous avons dans la Commune.

Les Venellois peuvent se demander alors : à quoi va servir la vente des logements de la Roberte, à quoi va servir l’ augmentation conséquente des impôts et services aux administrés qui pour beaucoup de nos concitoyens sera difficile à supporter dans le budget familial ?

Il y a le projet de Z.A.C communautaire des « Michelons » certes labellisé « quartier durable ». Mais, il présente de grands inconvénients pour la vie quotidienne des Venellois actuels et des futurs résidents de ce quartier.

Le choix du site lui-même : en bordure d’un nœud routier et autoroutier important et majeur dans la desserte de Venelles. Nous pensons que l’implantation de ce nouveau quartier sur ce site va augmenter les difficultés de circulation en entrée et sortie de ville.

Nous pensons que la qualité de vie des futurs résidents sera entachée par les nuisances de pollution sonore et de l’air (proximité immédiate de l’autoroute, d’un rond point d’échanges entre entrée/sortie d’autoroute et axe routier principal (ex RN 96)).

De plus, la densité des bâtiments (situés en zone inondable) et leur destination aggraveront encore la situation et détérioreront la qualité de vie des quartiers voisins : 130 logements, salle de spectacle de grande capacité, hôtel, commerces ! Il y a d’autres choix possibles.

Nous regrettons que les projets de cette équipe ne soient ni réalistes, ni conçus dans une large réflexion sur un vrai projet de ville, de schéma de déplacements, de participation citoyenne, favorisant des choix réels de Développement durable et raisonné.

Venelles en Vie (rédigé le 29 janvier 2010)

Evelyne Coursol Evelyne Coursol